Joseline Ntienoue-Kamguem

Thèse soutenue le 8 mars 2013

Etude, caractérisation et suivi électrochimique de la surface de l’acier inoxydable 254 SMO en milieux aqueux naturels amazoniens

Les aciers inoxydables à haute teneur en molybdène présentent une excellente résistance à la corrosion et ont été récemment utilisés dans des applications marines. L’acier inoxydable de type 254 SMO contient du molybdène (6% Mo) et des quantités plus élevées en éléments d’alliages que les aciers inoxydables plus classiques tels que 304, 316 et 316L. Alors que Anees Uddin Malik et al. montrent que l’acier 254 SMO est moins sensible à la corrosion par piqûre en eau de mer du golfe persique, Abdulsalam et al. démontrent que, bien que cet acier présente une bonne résistance à la corrosion, il reste encore sensible à une corrosion caverneuse (surtout en milieu à 16% en masse d’ion chlorure ou à plus de 30°C).
La première partie de ce travail traite du comportement électrochimique de l’acier inoxydable 254 SMO immergé dans l’eau de mer naturelle en laboratoire. Ainsi deux sites de la Guyane ont été choisis pour effectuer des prélèvements d’eau. Des analyses physicochimiques de ces eaux sont réalisées et montrent que l’eau du site du Port Larivot contient une quantité en ions chlorures plus importante que celle de l’eau du site du Mahury. Une colonisation par des bactéries et crustacés (balanes) a été mise en évidence, à l’aide du microscope électronique à balayage environnemental.
Les mesures électrochimiques, notamment la voltammétrie cyclique a montré l’existence d’une zone de passivation et l’augmentation du courant de passivation par un facteur de 10 en présence d’un
biofilm pour l’acier inoxydable immergé en eau du Mahury durant 22 jours.
La deuxième partie propose une étude approfondie du comportement de l’interface complexe métal/ couche passive/biofilm. Trois différents coupons d’aciers inoxydables (brut, poli et grenaillé ont été utilisés in-situ dans un premier temps et mixte (in-situ et ex-situ) dans un second temps.
L’évolution du potentiel d’abandon de ces aciers présente un phénomène de l’acier brut et poli identique. En revanche, celui de l’acier grenaillé, de par la présence des grains d’alumine à sa surface
affiche un comportement différent. Une étude comparative des deux milieux montre des différences en ce qui concerne la résistivité de l’interface complexe métal/couche passive/biofilm.

FSE Guyane {PNG}Union Européenne {PNG}

Cette thèse a été cofinancée par l’Union Européenne.

View online : Télécharger la thèse

DiaryTous les événements

News items Toutes les brèves