SextoniaAEDES

Thème

Valorisation des molécules issues des déchets de bois de Sextonia rubra pour la formulation de produits larvicides vis-à-vis du moustique Aedes aegypti : efficacité et sélectivité

Financement et durée

FEDER 2017-2020

Chef de projet

Pour EcoFoG : Emeline HOUËL

Présentation du projet

L’industrie forestière guyanaise génère de grands volumes déchets (plus de 50% de la matière ligneuse perdue entre l’abattage et le sciage) à ce jour uniquement convertis en énergie alors que les biomolécules issues du bois possèdent des propriétés pouvant être valorisées de manière bien plus large. En particulier, les espèces déjà exploitées dans la filière bois en Guyane, comme le grignon franc (Sextonia rubra), présentent donc un potentiel important dans un contexte de valorisation de la biomasse forestière à travers les fonctionnalités des biomolécules pour des applications dans des secteurs à forte valeur ajoutée.

De plus, la Guyane doit faire face depuis des années à une recrudescence d’épidémies (dengue, chikungunya, et plus récemment zika) de maladies causées par des virus transmis par le moustique Aedes aegypti. Jusqu’à présent, la meilleure ligne de contrôle a été la lutte anti-vectorielle. Cependant, l’une des conséquences de l’utilisation massive d’insecticides est une résistance croissante aux produits utilisés. La question de l’impact des produits utilisés vis-à-vis de l’environnement et de la population est également cruciale. Ainsi, la recherche de solutions alternatives, efficaces et écologiquement durables s’avère fondamentale dans un contexte épidémiologique et réglementaire en évolution constante. Au niveau européen comme français, les critères d’approbation des substances actives se fondent sur l’évaluation de leur efficacité mais aussi de leur incidence sur la santé humaine et l’environnement. Toute volonté de valorisation d’un nouveau produit est donc subordonnée à une description précise de l’efficacité et de la sélectivité du produit.

Dans une volonté de développer des solutions issues des bioressources endogènes, ainsi que de répondre aux enjeux d’une économie circulaire, le projet Sextoniaedes a pour objectif d’approfondir les connaissances sur l’activité larvicide de l’extrait de bois de Sextonia rubra (grignon franc) identifié comme actif vis-à-vis des larves d’Ae. aegypti dans un projet antérieur (FEDER Insecticides, 2011-2015, Brevet FR N° 14 58946 / WO 2016/046489), et actuellement une des espèces majoritairement exploitée par la filière bois en Guyane, en vue d’une valorisation future, ouvrant ainsi des perspectives dans le cadre de l’optimisation de l’utilisation de la biomasse forestière. Les données obtenues (activité de formulations à base d’extrait de grignon, éco- et cytotoxicité des produits, qualité et certification de l’activité biologique, étude de faisabilité technico-économique) permettront de contribuer à la mise en place d’une filière autour de la valorisation des biomolécules, et tendre vers une utilisation rationnelle de la ressource, en participant à la structuration du développement et de l’innovation en Guyane.

DiaryTous les événements

July 2020 :

Nothing for this month

June 2020 | August 2020

News items Toutes les brèves