Clara Zaremski

Thèse soutenue le 04 février 2020

Pour une production contrôlée d’agarwood d’Aquilaria crassna Pierre ex Lecomte en Guyane : Approches métagénomique, biochimique et histologique

L’agarwood est un bois issu d’interactions complexes entre le bois de certaines espèces d’arbres tels Aquilaria et Gyrinops, notamment et divers micro-organismes, notamment fongiques et bactériens. Ce bois est utilisé depuis des millénaires pour son parfum aux notes chaudes et boisées. Il est commercialisé principalement en Asie et au Moyen Orient dans la parfumerie de luxe. Ce bois modifié, qui demande du temps pour que les interactions entre le bois et les micro-organismes puissent se faire, est rare et donc onéreux. De ce fait, les problématiques liées aux produits rares se posent pour l’agarwood : surexploitation de la ressource en milieu naturel avec des techniques d’exploitation prédatrices de la ressource engendrant une diminution de la qualité de l’agarwood. Pour répondre à ces problématiques et à la croissance du marché de l’agarwood, des équipes de recherche étudient des itinéraires techniques pour produire plus d’agarwood de haute qualité dans des conditions de gestion durable et c’est dans ce cadre qu’un projet de plantations d’Aquilaria a été établit en Guyane.

Face à ces enjeux, ce travail de thèse a consisté à mener des recherches pour développer la production d’agarwood sur Aquilaria crassna en Guyane. Dans un premier temps, nous avons caractérisé les communautés fongiques présentes dans le bois d’A. crassna. Nous avons testé l’influence du mode d’induction du stress sur la production de marqueurs chimiques caractéristiques de l’agarwood et notamment montré que les pourritures fibreuses étaient à privilégier au regard de la production d’agarwood et des rendements en huiles essentielles. L’application de l’utilisation de la spectroscopie proche infrarouge, s’est révélée pertinente pour discuter de la qualité des agarwood au regard de la composition chimique. Enfin, le développement d’une méthodologie a permis de tester la capacité de cellules de cals d’A. crassna de produire des terpènes qui à terme permettra d’approfondir les connaissances sur les mécanismes de défense.

DiaryTous les événements

July 2020 :

Nothing for this month

June 2020 | August 2020

News items Toutes les brèves