Emeline Houël

Tél. : (+594) 5 94 29 26 13

Fax : (+594) 5 94 28 47 86

email : Emeline.Houel@EcoFoG.gf

Situation actuelle

Ingénieure de Recherches à l’UMR EcoFoG.

Assistante de Prévention.

Étude de substances bioactives issues de la flore amazonienne

Depuis toujours l’homme a utilisé les plantes pour se nourrir mais aussi pour se soigner. Actuellement, de nombreux médicaments sont issus plus ou moins directement des plantes. L’étude de la biodiversité végétale dans un but de valorisation thérapeutique reste donc toujours d’actualité. Le travail effectué au cours de cette thèse porte sur ce thème et sera divisé en deux axes : l’étude de remèdes phyothérapeutiques antipaludiques et la recherche de nouvelles huiles essentielles antifongiques. Ces études seront focalisées sur la flore guyanaise.

La Guyane française est une région où sévit le paludisme de manière endémique. Au cours des siècles, ses habitants ont développé une pharmacopée à base de plantes pour se prémunir et soigner des affections de tout genre y compris le paludisme. Le remède fébrifuge le plus répandu dans tout le tout le Nord-Est du bassin amazonien, est une simple tisane faite à partir de feuilles matures d’une Simaroubaceae, Quassia amara L.. Nous avons étudié la composition chimique de tisanes de Quassia amara ainsi que l’activité des molécules isolées. Une seconde préparation, une décoction à base de feuilles et de tiges de Psidium acutangulum DC (Myrtaceae), remède localisé à la communauté Wayana du Haut-Maroni, est également étudiée.

D’un autre côté, au niveau mondial mais aussi en particulier en Guyane, l’incidence des infections fongiques est en pleine augmentation, du fait d’un nombre croissant de patients à haut risque et du développement des résistances. Ces faits, couplés à une toxicité des traitements actuels sur le long terme et à une faible biodisponibilté conduisent à la poursuite de la recherche de nouveaux traitements, en particulier dans le domaine des substances naturelles. Le but de cette étude est d’identifier de nouvelles huiles essentielles présentant des propriétés antifongiques vis-à-vis de plusieurs souches de champignons dermatophytes et de levures provoquant des mycoses chez l’homme.

Mots-clés : champignons, parasites, chimie des substances naturelles, huiles essentielles, remèdes traditionnels.

Publications pour EcoFoG

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017

Brèves Toutes les brèves