Metalsurf

Thème

Étude des interactions entre l’environnement amazonien (vivant ou non, aqueux ou gazeux) et les surfaces métalliques.

Financement & durée

Feder: 2010-2013.

Responsable scientifique

Christophe ROOS.

Partenariat scientifique

UMR EcoFoG, INP de Toulouse, Guyane Technopole, UMR Qualitrop.

Présentation du projet

Le projet METAL-SURF a pour objet l’étude des interactions entre l’environnement amazonien (vivant ou non, aqueux ou gazeux) et les surfaces métalliques.

La surface est une zone particulière lorsque l’on parle d’un matériau quel qu’il soit. Outre le fait qu’elle le délimite, elle possède des propriétés particulières principalement physico-chimiques qui en font une zone différente du reste du matériau que l’on appelle le cœur.
Les métaux et alliages métalliques sont des matériaux très utilisés dans l’industrie, notamment de structure (armature des bétons armés, tôles de recouvrement de toit, profilés, …) mais on les retrouve un peu partout au quotidien (la voiture, les couverts de cuisine, les outils de jardinage, robinetterie, …) ; ils contribuent ainsi fortement à l’amélioration de la vie de tous les jours parfois même sans que l’on s’en rendre compte (conduite d’adduction d’eau, conducteurs d’électricité, …).
Malheureusement, les alliages métalliques sont des matériaux très instables vis-à-vis de l’environnement qu’il soit gazeux (l’atmosphère), liquide (eaux, sols, …), solide (béton, …) ou vivant (bio-films colonisateur); ce qui conduit à une dégradation du matériau appelé (bio)corrosion.

Notre environnement est également fortement agressif car les paramètres physiques (températures élevées, rayonnement lumineux très important, …), chimiques (eaux et sols riches en produits organiques conduisant au dégagement de produits soufrés) ou biologiques (présence d’une riche biodiversité bactérienne) sont réunis pour accélérer les réactions de corrosion.

Les phénomènes de dégradation (mais aussi les phénomènes de frottement, les phénomènes induits par le soudage, les revêtements sous forme de peintures ou autres, …) sont d’abord des phénomènes de surface.

Il est donc fondamental de s’intéresser aux interactions entre notre matériau délimité par ses surfaces et notre environnement qu’il soit inerte ou vivant, de les comprendre et de trouver des solutions (locales et propres) afin d’augmenter la durabilité de ces matériaux.

C’est l’objectif du projet METAL-SURF.

DiaryTous les événements

News items Toutes les brèves