Aracées

Thème

Contraintes thermiques de la biosynthèse des composés volatils chez des Aracées thermogéniques.

Thermographie d’une inflorescence
Photo R. Seymour (Univ. Adélaïde).

Financement & durée

CNRS Programme Amazonie « Biodiversité, écologie chimique et chimie des substances naturelles » (2010-2012).

Responsable scientifique

Marc Gibernau.

Partenariat scientifique

Présentation du projet

Les Aracées représentent une importante famille de plantes monocotylédones tropicales qui est pollinisée par les insectes. Les odeurs florales jouent un rôle primordial dans l’attraction des pollinisateurs, et sont chimiquement très diversifiées. De plus, la plupart des inflorescences d’Aracées élèvent leurs températures de manière synchrone avec le cycle de pollinisation. Mais plus intéressant, c’est la production de chaleur par des inflorescences encore fermées, avant l’émission des odeurs et la pollinisation. Pour étudier le rôle potentiel de ces pics de chaleur sur la synthèse des composés volatils, nous proposons de comparer la séquence peptidique de certaines enzymes clés des différentes grandes voies de biosynthèse chez les Aracées avec les séquences homologues disponibles d’espèces végétales non thermogéniques, afin d’en mettre en évidence les éventuelles différences de séquence, structurelles et fonctionnelles. Par ailleurs, nous étudierons à différents moments du cycle floral, d’une part l’expression des enzymes clés choisies, la production/distribution des vésicules de composés volatils (par coloration in situ et microscopie) et les voies métaboliques activées (par SPME/GC-MS et RMN).

DiaryTous les événements

August 2020 :

Nothing for this month

July 2020 | September 2020

News items Toutes les brèves