Exposé Chercheur Invité

Dix années (2001-2011) de phénologie en forêt guyanaise : on a donné du temps au temps

Pierre-Michel FORGET et Irene Mendoza (MNHN/CNRS)

Le cycle de vie des plantes dépend des conditions climatiques qui influencent la phénologie de reproduction avec des conséquences pour les interactions plantes-animaux. Des changements des rythmes de floraison et de fructification peuvent ainsi affecter l’alimentation et la reproduction des mammifères pollinivores et frugivores. L’indice Southern Oscillation du Pacifique est une des plus grandes sources de variabilité inter-annuelle sous les tropiques qui peut modifier la phénologie des plantes. L’objectif de cette étude est de comprendre comment les évènements climatiques tels que El Niño et La Niña affectent la production de fruits et de graines en forêt amazonienne.

Nous avons analysé dix années (2001-2011) de données sur la pluie de fruits et de graines dans le cadre d’un programme permanent de la station biologiques des Nouragues (Guyane) et de l’UMR 7179 (Brunoy, MNHN). Trois El Niño ont été observés entre 2001 et 2011 qui furent suivis par une augmentation de la biomasse globale de fruit au niveau de la communauté des arbres, mais avec une grande variabilité entre les espèces. Ces analyses montrent déjà l?influence des variations climatiques sur la disponibilité en fruit pour les animaux frugivores et granivores qui peuvent avoir des conséquences à plus long terme sur leur survie et la régénération de la forêt guyanaise.

Salle Silvolab (Campus de Kourou)

DiaryTous les événements

News items Toutes les brèves

  • Journée des doctorants

    Le jeudi 10 janvier 2018, tous les doctorants, résidents ou hébergés par l’UMR EcoFoG, nous (...)

  • Fin du FTH 2017

    La fin du FTH approche à grands pas. Après 1 mois riche en pratiques, découvertes, cours (...)

  • Début FTH 2017

    En ce jour du dimanche 3 septembre 2017, nous avons vu l’arrivée de nos 25 nouveaux stagiaires (...)