Alexandra Tinaut

Thèse soutenue le 17 décembre 2015.

Génétique écologique et génomique des évènements de divergence chez les complexes d’espèces en forêt tropicale humide

Connaitre et appréhender les mécanismes de la diversification des espèces est important pour la gestion des écosystèmes et la compréhension de la biodiversité actuelle et passée. Le but de cette thèse est de comprendre et déceler les mécanismes génétiques à l’origine de la diversification des espèces. L’étude se focalise sur deux écotypes du genre Symphonia : Symphonia globulifera, spécialiste des bas-fond et Symphonia sp1, spécialiste des plateaux. En effet, malgré leur différences écologiques et morphologiques évidentes, les génomes de ces deux écotypes sont très peu différenciés.

La première étape de cette thèse a été de constater l’existence d’une adaptation locale à l’intérieur de ce complexe d’espèce, via un protocole de transplantations réciproques. A partir de ce résultat, l’objectif a été de mettre en évidence des mécanismes de la régulation de l’expression des gènes qui permettent aux deux écotypes de diverger et de s’adapter sans barrières aux flux de gènes

FSE Guyane {PNG}Union Européenne {PNG}

Cette thèse est cofinancée par l’Union Européenne et le labex Ceba.

Labex Ceba {PNG}

View online : http://www.ecofog.gf/greybase/files...

DiaryTous les événements

September 2019 :

Nothing for this month

August 2019 | October 2019

News items Toutes les brèves