Fabienne Suedile

Thèse soutenue le 30 septembre 2014

Doctorante à l’UMR EcoFoG, Ecole doctorale de l’UAG.

Extraction, caractérisation et étude électrochimique de molécules actives issues de la forêt amazonienne pour des applications anticorrosion.

La Guyane Française est reconnue mondialement comme un « hot spot » pour la biodiversité. La richesse de sa flore, notamment, consiste en une source inépuisable en terme de molécules pouvant avoir des applications diverses : cosmétiques, thérapeutiques, physiques, chimiques, …
Le climat tropical (humidité élevée, chaleur importante et constante) ainsi que la position géographique de la Guyane sur l’équateur et en bord de mer (taux de chlorure élevé, dégagements gazeux liés à la décomposition organique des déchets forestiers, rayonnement ultraviolet deux fois supérieur à celui des zones tempérées) favorisent la corrosion et, souvent, la croissance de biofilms (communauté de bactéries) aux propriétés très différentes dont certains catalysent, par différentes voies, les réactions d’oxydoréduction ; on parle alors de biocorrosion (ou MIC Microbiologically Influenced Corrosion). Ces paramètres biologiques et physico-chimiques conduisent très souvent à des cinétiques de corrosion élevées et à la dégradation accélérée des principaux alliages métalliques.

L’objectif de cette thèse est de s’intéresser à la chimie des substances naturelles (extraction et caractérisation des molécules issues des forêts de Guyane) et à l’étude des substances naturelles inhibitrices de la corrosion.
Ce sujet s’inscrit, par le biais de la chimie verte (extraction faisant appel à des solvants non
toxiques), dans une démarche de respect des normes environnementales ; il devra permettre de trouver ainsi des substituts naturels et biocompatibles aux actuelles molécules particulièrement toxiques.
Les travaux de recherche seront effectués au laboratoire des Matériaux et Molécules en milieu Amazonien de l’UMR ECOFOG sur le campus Troubiran à Cayenne. Ce laboratoire est très actif dans le domaine de la protection des métaux en milieu aqueux, l’équipe travaille actuellement sur la valorisation des alcaloïdes pour des applications appliquées telle que la protection contre la corrosion [1-7].
Nous envisageons dans le cadre de cette étude de travailler sur de nouvelles familles de molécules plus petites (flavanoïdes, …).
Afin de donner une dimension encore plus importante à cette étude, des collaborations scientifiques sont d’ores et déjà envisagées avec :
- l’Institut Jean Lamour de l’Université de Nancy 1 (M. E. Rocca),
- le laboratoire de chimie organique et macromoléculaire de l’Université de Lille 1 (M. H. Vézin)
Ce sujet se positionne donc à la frontière de 2 principaux domaines scientifiques fortement liés :
- la chimie des substances naturelles : extraction et caractérisation des molécules issues des forêts de Guyane. Les techniques utilisées couvrent un large domaine allant de l’extraction (macération, reflux, soxlhet..) à la détermination de structures (RMN 1H, 13C, 2D, IR, Raman) en passant par le fractionnement bioguidé. La méthodologie fait appel aux chromatographies liquides, gazeuses, (CCM, HPLC…).
- l’électrochimie : étude physicochimique et électrochimique de certaines molécules naturelles présentent des caractéristiques susceptibles de les utiliser en qualité d’inhibiteurs de corrosion ou comme pigment anticorrosion dans des revêtements. Les surfaces oxydées font également l’objet d’observations au Microscope électronique à balayage et d’analyses physiques.

Publications

  • [1] M. Lebrini, F. Robert, H. Vézin, C. Roos, Corrosion Science, 52 (2010) 3367
  • [2] M. Lebrini, C. Roos, H. Vézin, F. Robert, International Journal of Electrochemical Science, 6 (2011) sous presse
  • [3] A. Lecante, F. Robert, P.A. Blandinières and C. Roos, Current Applied Physics, 11 (2011) 714
  • [4] M. Lebrini, F. Robert, A. Lecante and C. Roos, Corrosion Science, 53 (2011) 687
  • [5] M. Lebrini, F. Robert and C. Roos, International Journal of Electrochemical Science, 5 (2010) 1698
  • [6] M. Lebrini, F. Robert and C. Roos, International Journal of Electrochemical Science, 6 (2011) 947
  • [7] M. Lebrini, F. Robert, P.A. Blandinières and C. Roos, International Journal of Electrochemical Science, 6 (2011) sous presse

View online : Télécharger la thèse

DiaryTous les événements

News items Toutes les brèves