Exposé chercheur UMR

Évaluation de l’impact de la mise en culture après déforestation sur les émissions de N2O et de CO2

Caroline Petitjean (UAG)

En Guyane, la forêt couvre environ 90% de la surface du territoire. La forte croissance démographique, estimée à doubler en 2030, est accompagnée par la déforestation, en particulier pour la production agricole.

Le changement d’usage des terres a un impact direct sur les émissions de gaz à effet de serre. Notre étude, en collaboration avec le CETIOM, se base sur une approche comparative entre quatre occupations du sol : des parcelles agricoles maïs/soja cultivées (1) en semis conventionnel ou (2) en semis direct, (3) la prairie non pâturée et, (4) la forêt naturelle, considérée comme situation de référence pour les émissions de CO2 et de N2O et les processus microbiens qui les sous-tendent.

La méthode in situ des chambres a permis d’évaluer les flux de N2O et CO2 durant une année sur le site expérimental de Combi, près de Sinnamary. Des mesures complémentaires d’azote minéral, d’humidité et de température du sol ont été réalisées, afin d’appréhender le déterminisme des flux de gaz.

Salle Silvolab (Campus de Kourou)

AgendaTous les événements

Brèves Toutes les brèves

  • Journée des doctorants

    Le jeudi 10 janvier 2018, tous les doctorants, résidents ou hébergés par l’UMR EcoFoG, nous (...)

  • Fin du FTH 2017

    La fin du FTH approche à grands pas. Après 1 mois riche en pratiques, découvertes, cours (...)

  • Début FTH 2017

    En ce jour du dimanche 3 septembre 2017, nous avons vu l’arrivée de nos 25 nouveaux stagiaires (...)