Elodie Allie

Thèse soutenue le 27 octobre 2016

Assemblage des communautés d’arbres de Guyane française de l’échelle locale à régionale

Les forêts tropicales représentent un hotspot de diversité avec un nombre considérable d’espèces qui coexistent jusqu’à une échelle locale fine. Plus particulièrement, 16 000 espèces d’arbres coexistent en Amazonie, 1 800 en Guyane française et entre 120 et plus de 200 espèces d’arbres par hectare. Cependant, le maintien de cette diversité face aux changements globaux actuels et à venir (qu’ils soient anthropiques ou climatiques…) est incertain. Avant de pouvoir prédire l’évolution de la diversité face aux changements globaux, un travail fondamental est nécessaire afin de comprendre les processus d’assemblage des communautés, processus qui maintiennent cette diversité. Ce travail est réalisé depuis de nombreuses années en écologie et reste d’actualité vu l’absence de consensus quant à l’importance relative des processus d’assemblage. Cette thèse s’inscrit dans la continuité de ce travail fondamental en utilisant une approche intégrative innovante, qui aborde de manière multi-échelle trois types de diversité : diversité taxonomique, fonctionnelle et phylogénétique.

  • Directeur de thèse : Christopher Baraloto
  • Co-directeur de thèse : Raphaël Pélissier
FSE Guyane {PNG}Union Européenne {PNG}

Cette thèse est cofinancée par l’Union Européenne et le labex Ceba.

Labex Ceba {PNG}

View online : http://www.ecofog.gf/greybase/files...

DiaryTous les événements

July 2019 :

Nothing for this month

June 2019 | August 2019

News items Toutes les brèves