Croton

Thème

Analyses métabolomiques d’extraits de Croton de Guyane française pour la découverte de nouvelles molécules antipaludiques.

Financement & durée

DRRT 2013.

Responsable scientifique

Emeline Houël.

Partenaires scientifiques

  • USR 3456 - CNRS-Guyane
  • ICSN CNRS UPR2301
  • Institut Pasteur de la Guyane

Présentation du projet

De nombreuses espèces du genre Croton sont utilisées à travers le monde (Afrique, Amérique centrale et du Sud, Asie) comme remède traditionnel contre le paludisme. Des essais menés in vitro et in vivo en laboratoire ont permis de mettre en évidence une activité antiplasmodiale intéressante des extraits de certaines espèces et de quelques molécules issues de ces extraits. Même si à notre connaissance les espèces de Croton ne sont pas utilisées par les populations de Guyane française en cas d’accès palustres, les résultats antérieurs montrent qu’il serait intéressant d’évaluer en laboratoire le potentiel antipaludique de ces espèces bien représentées localement.

Entre 5 et 10 espèces de Croton seront récoltées, les différentes parties de plantes séparées et soumises à extraction. L’activité antiplasmodiale (Plasmodium falciparum) des extraits ainsi obtenus sera ensuite évaluée in vitro. Afin d’élargir le spectre de cette étude, une étude statistique des métabolites produits par ces plantes sera effectuée sur l’ensemble des extraits obtenus. L’objectif est d’établir ainsi une « cartographie » des métabolites secondaires présents dans les extraits de Croton, et de corréler la composition chimique et l’activité biologique. Ces données en métabolomique devraient également permettre d’apporter de nouvelles informations du point de vue de la chimiotaxonomie du genre Croton. Elles permettront également de cibler les molécules les plus intéressantes du point de vue de l’activité biologique afin d’optimiser l’isolement et l’identification des composés actifs.

DiaryTous les événements

August 2020 :

Nothing for this month

July 2020 | September 2020

News items Toutes les brèves