Exposé Chercheur Invité

Isolement et élucidation structurale de marqueurs chimiques de la duraminisation chez {Dicorynia guianensis}

Jean-Baptiste ANOUHE

Chez certaines espèces tropicales, le duramen est plus ou moins résistant à l’attaque des agents biologiques. Cette résistance s’acquière au cours du processus de la duraminisation. Dicorynia guianensis, espèce tropicale endémique du plateau des Guyanes présente une forte variabilité de proportion de duramen et de résistance à la pourriture molle. La variabilité de ces deux traits s’expliquerait par la variabilité de l’avancée du front de duraminisation. Afin de mieux appréhender ce processus, l’identification de marqueurs chimiques de la duraminisation permettrait discuter de l’efficacité de ce processus et de proposer des outils permettant de prédire la résistance biologique des bois. Nous avons procédé au développement de méthodologies d’extraction afin d’identifier quelques marqueurs chimiques candidats.

DiaryTous les événements

News items Toutes les brèves

  • Journée des doctorants

    Le jeudi 10 janvier 2018, tous les doctorants, résidents ou hébergés par l’UMR EcoFoG, nous (...)

  • Fin du FTH 2017

    La fin du FTH approche à grands pas. Après 1 mois riche en pratiques, découvertes, cours (...)

  • Début FTH 2017

    En ce jour du dimanche 3 septembre 2017, nous avons vu l’arrivée de nos 25 nouveaux stagiaires (...)