Thomas Mangenet

Thèse soutenue le 12 mars 2013.

Etude de la croissance intra-annuelle des arbres de la forêt tropicale humide guyanaise

L’objectif de cette thèse est l’étude rétrospective du développement de la couronne de quelques grands arbres de la forêt tropicale humide guyanaise. Nous avons retenu plusieurs espèces possédant des tempéraments écologiques, des modèles architecturaux et des cycles phénologiques variés, mais présentant toutes au moins un marqueur morphologique ou anatomique susceptible d’être utilisé dans le cadre d’une analyse rétrospective de l’appareil caulinaire. Nous avons décrit des branches sommitales représentatives de la croissance en hauteur et de la reproduction des individus. Parallèlement, nous avons mis en place un suivi phénologique mensuel afin de pouvoir confronter les résultats issus des descriptions rétrospectives aux résultats du suivi phénologique. L’analyse rétrospective de l’appareil caulinaire permet de reconstituer l’histoire des structures ramifiées sur 10 à 15 cycles de développement en moyenne, mais nous avons pu remonter jusqu’à 40 cycles chez certaines espèces. Les informations recueillies nous renseignent sur l’organisation intrinsèque du cycle phénologique de l’organisme ainsi que sur les modalités de construction et de reproduction de l’espèce. Le fait de pouvoir reconstituer l’histoire des différents méristèmes permet dans certains cas d’approcher les relations trophiques qu’ils entretiennent dans l’espace et dans le temps au sein des structures ramifiées. Finalement, le cadre temporel relatif dans lequel sont replacés les processus développementaux autorise la comparaison d’espèces dont les cycles phénologiques ont des dimensions temporelles absolues différentes dans un cadre temporel relatif identique, dont « l’unité » est l’expression morphologique du cycle phénologique dans son ensemble. L’analyse rétrospective de l’appareil caulinaire des arbres tropicaux apparait donc comme une méthode à la fois souple et robuste, complémentaire des suivis de croissance et de suivis phénologiques plus traditionnels. Les résultats obtenus sont originaux et nouveaux dans le domaine de l’écologie tropicale et ils ouvrent des perspectives intéressantes et prometteuses.

  • Ecole doctoral SIBAGHE, Université Montpellier II

View online : Télécharger la thèse

DiaryTous les événements

News items Toutes les brèves