Thomas Denis

Organisation des communautés de moyens et grands vertébrés en relation avec l’hétérogénéité des forêts de terre ferme de Guyane

Thèse soutenue le 12 mai 2015.

Des études ont montré que la forêt de terre ferme de Guyane , c’est-à-dire la « grande forêt » au sud de la bande côtière, comporte de nombreuses variations en terme de structure forestière, de composition floristique, de type de relief, du climat etc. L’objectif principal de cette thèse est d’étudier l’influence de l’hétérogénéité de ces forêts de terre ferme sur l’organisation des communautés de moyens et grands vertébrés.

Mon étude comporte trois volets. Premièrement, en se basant sur l’étude d’une espèce modèle, le Hocco alector (Crax alector ; grand oiseau forestier sensible à la chasse) nous avons choisi une méthode adéquate d’estimation d’abondance permettant de tester l’effet des conditions environnementales à différentes échelles d’analyse, mais aussi permettant de prendre en compte les biais d’estimation de l’abondance lié à la détectabilité des vertébrés. Cette détectabilité varie potentiellement en fonction des types de forêts et des caractéristiques morphologiques et comportementales des espèces. Deuxièmement, à partir de ce cadre méthodologique, nous avons étudié comment s’organise les communautés de macro-vertébrés à l’aide de trois propriétés : la composition et les diversités alpha et beta, appliquées à la diversité spécifique, fonctionnelle et phylogénétique. Enfin, nous avons étudié la co-occurrence des espèces en cherchant à comprendre si les associations positives ou négatives entre espèces étaient liées à l’environnement et/ou à des interactions interspécifiques (compétition et facilitation), et cela à différentes échelles d’analyse.

Doctorant à l’ONCFS Guyane, Ecole doctorale de l’Université de Guyane..

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017

Brèves Toutes les brèves