Emile Fonty

Soutenance de thèse : 16 décembre 2011

Le Spirotropis et moi

Les forêts tropicales sont connues pour leur richesse spécifique. Néanmoins, cette diversité n’est pas uniforme dans l’espace et certaines espèces présentent une répartition agrégée de leurs effectifs. Pour le gestionnaire, l’exploitation des espèces agrégatives présente l’avantage de diminuer les coûts d’exploitation et l’impact porté à l’environnement. Lorsqu’une espèce représente plus de 50 % des arbres atteignant la canopée, cette espèce est dite « monodominante ». Pour ces espèces, les mécanismes permettant l’installation et le maintien de peuplements à forte densité sont, a priori, exacerbés. Une étude de ces mécanismes pourrait contribuer à la définition d’une sylviculture visant à enrichir les peuplements de la façon la plus « naturelle » possible.

Spirotropis longifolia est le seul arbre répertorié de Guyane ayant ce statut particulier. Bien que l’espèce soit présente ailleurs sur le bouclier guyanais la monodominance du S. longifolia n’a jamais été étudiée. Son étude suivra plusieurs approches :

  1. autécologique afin de mieux connaître l’influence du milieu, notamment des sols.
  2. populationnelle pour décrire l’organisation des agrégats et son impact sur le peuplement forestier adjacent.
  3. génétique qui précisera les relations de parenté entre individus et permettra d’établir les stratégies de régénération.

Les relevés effectués indiquent une organisation spatiale structurée des agrégats. Les arbres situés au centre du peuplement arborent un port en taillis et dominent la canopée, tandis qu’en bordure, des individus au tronc unique font partie de la strate dominée. Le passage de ce stade tronc unique/dominés au stade taillis/dominants, suggère une conquête du sous bois, puis un blocage de la régénération des autres espèces par le maintien des S. longifolia installés via le renouvellement perpétuel de leurs axes. Par ailleurs, l’aptitude du S. longifolia à marcotter paraît lui être très favorable pour recoloniser les zones de chablis,censé être le moteur de la régénération forestière en Guyane.

View online : Télécharger la thèse

DiaryTous les événements

October 2020 :

Nothing for this month

September 2020 | November 2020

News items Toutes les brèves