Les pécaris à lèvres blanches

Les pécaris à lèvres blanches, ou cochons bois, sont des hôtes bien connus des forêts guyanaises. Et pourtant, leur écologie et la dynamique de leurs populations restent encore mal comprises, et ce à l’échelle de toute l’Amazonie. Les experts du Peccary specialist group de l’UICN cherchent ensemble à comprendre les sources des importantes fluctuations de populations constatées chez cette espèce. En Guyane, une très forte baisse des effectifs avait été mise en évidence dans tout le département entre les années 2003 et 2009-2010, grâce aux suivis de l’ONCFS et du PAG en particulier. Depuis, les populations semblent se reconstituer progressivement, et des études sont en cours.
Cette année 2018 confirme cette tendance positive annoncée par les indicateurs de suivi, et sonne enfin le retour des pécaris dans des zones emblématiques, d’où il avait été absent depuis de nombreuses années : ils ont enfin été ré-observés dans la réserve naturelle des Nouragues (non observés depuis 2006), et dans la réserve Naturelle de la Trinité (deux observations depuis 2001). Une note a été publiée dans Suiform soundings, la lettre du « Wild pigs, peccary and Hippo Specialist Groups » de l’UICN, pour documenter cette évolution de la situation en Guyane.
De tels résultats ne sont possibles que par la mise en place et le maintien de suivis à long terme, et coordonnés sur l’ensemble du territoire, et grâce à la collaboration et à la mise en réseau de tous les acteurs de la gestion des ressources naturelles et de la conservation dans le département.

C. Richard-Hansen, L. Ackermann, R. Berzins, J. Devillechabrolle, T. Foch, B. Goguillon, F. Korysko3, R. Rinaldo. 2018. The return of White-lipped peccaries in two main protected areas of French Guiana : Update and insights into an uncommon population dynamics. Suiform Soundings, 17(1)37-40. https://sites.google.com/site/wildpigspecialistgroup/iucnssc-wild-pig-specialist-group/suiform-soundings-2

AgendaTous les événements

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018