Exposé chercheur invité

Nathalie PEYRARD (INRA, MIA Toulouse)

Produire un inventaire d’OTUs à partir d’un échantillon environnemental est devenu banal. Or, c’est un sujet difficile car (i) faisant appel à l’apprentissage non supervisé et (ii) s’appuyant sur des données massives en métabarcoding. Nous présenterons les travaux d’une thèse en cours (Anwar Abouabdallah) où nous développons une méthode de construction des OTUs par un modèle statistique (modèle dit SBM, Stochastic Block Model). Cette approche permet non seulement de construire des OTUs, mais également d’utiliser les paramètres du modèle statistique pour proposer une caractérisation compacte mais non scalaire de la biodiversité. En cette phase de début de la thèse, nous utilisons les données de barcoding des arbres de Guyane (Caron & al., 2019) pour comparer l’assignation botanique, par SBM ou plus classiquement par classification des séquences de l’atlas moléculaire des arbres de Guyane.

Visio conférence

Adresse IP 194.214.202.146
Numéro de la conférence 729630
Mot de passe 9731
Téléphone ou RNIS +33 (0)4 26 68 73 07

Via un navigateur Web (PC, tablette, smartphone) : lien scopia
Aide à l’utilisation de ce lien (cf page 9)
Aide mise à jour Scopia, janvier 2016 (Client)

Salle Silvolab (Campus de Kourou)

DiaryTous les événements

News items Toutes les brèves