Sur l’agenda

Vous pouvez vous abonner à l’agenda : un calendrier iCal sera téléchargé, que vous pouvez intégrer à votre gestionnaire d’agenda.

décembre 2018 - février 2019

  • décembre
  • Camille Piponiot-Laroche (CIRAD, Labex CEBA)

    La moitié des forêts tropicales humides du monde est sujette à l’exploitation sélective pour la production de bois (Blaser, Sarre, Poore, & Johnson, 2011). Pour la seule Amazonie brésilienne (400 millions d’ha), l’exploitation affecte chaque année entre 1 et 2 millions d’ha (Asner et al., 2005). Si l’impact de la déforestation sur les émissions de carbone et les pertes de biodiversité en région tropicale ont fait l’objet de nombreuses études, les impacts à long terme de l’exploitation commerciale de bois sur ces forêts restent à ce jour très peu étudiés. Or les enjeux sont grandissants pour ces forêts de production. Non seulement elles doivent alimenter le commerce du bois tropical mais leur rôle dans le stockage de carbone et dans la préservation de la biodiversité est de plus en plus reconnu (Edwards, Tobias, Sheil, Meijaard, & Laurance, 2014). Avec l’appui et les données du réseau TmFO (www.tmfo.org), réseau rassemblant 9 institutions de recherche et plus de 200 parcelles de suivi de la dynamique forestière après exploitation en Amazonie, j’ai développé un modèle de bilan carbone de l’exploitation forestière et un modèle de récupération du volume de bois d’œuvre après exploitation, à l’échelle amazonienne. Ces résultats ont permis de montrer la lenteur de la récupération du volume de bois dans les forêts de production amazoniennes, et la non-durabilité des pratiques actuelles d’exploitation. Enfin, une analyse comparative de scénarios a été effectuée, en modélisant trois services écosystémiques : bois d’œuvre, carbone et biodiversité. Les compromis possibles entre ces trois services écosystémiques ont été explorés avec des techniques d’optimisation multicritère.

    Visio conférence

    Adresse IP 194.214.202.146
    Numéro de la conférence 729960
    Mot de passe 9731
    Téléphone ou RNIS +33 (0)4 26 68 73 07

    Via un navigateur Web (PC, tablette, smartphone) : lien scopia
    Aide à l’utilisation de ce lien (cf page 9)
    Aide mise à jour Scopia, janvier 2016 (Client)

    La soutenance aura lieu à Montpellier, une visioconférence sera ouverte en

    Salle Silvolab (Campus de Kourou)

  • Etudiants de la promotion 2018

    Ces soutenances viennent clôturer un travail de bibliographie s’étalant sur la durée du semestre et effectué par les étudiants en binôme. Les sujets sont proposés par des chercheurs.euses de l’UMR EcoFoG, qui peuvent assure ensuite, à la demande des étudiants, une supervision du travail.
    Le programme des exposé est le suivant :

    Horaire Sujet Etudiants Encadrant
    9h30 - 10h How to map biodiversity ? SALZET Guillaume E. MARCON
    10h - 10h30 Biotic interaction in tropical forests : What is the respective part of competition (negative interaction) and facilitation (positive interaction) between trees ? HUSSON Justine et LEGRAND Camille C. STAHL
    10h30 - 11h Which functional traits can be used to predict the drought tolerance of tropical tree species ? DALBAN-PILON Coralie et GRADOZ Margot G. DERROIRE
    11h - 11h30 Adaptive strategies by epiphytic plants to water stress. SAUBIN Méline et
    FRANCOISE Léa
    C
    C. LEROY

    Visio conférence

    Adresse IP 194.214.202.146
    Numéro de la conférence 728321
    Mot de passe 9731
    Téléphone ou RNIS +33 (0)4 26 68 73 07

    Via un navigateur Web (PC, tablette, smartphone) : lien scopia
    Aide à l’utilisation de ce lien (cf page 9)
    Aide mise à jour Scopia, janvier 2016 (Client)

    Salle Silvolab (Campus de Kourou)

  • janvier 2019
  • Tamàs MOLNAR, (institut de recherche forestière NAIK ERTI, Hongrie).

    Ground-based forest observations in Hungary have recently been completed by a wall-to-wall system (in Hungarian : “TEMRE”) to monitor forest health in relation to environmental changes (including climate change). The system is based on free images with a 250*250 m (moderate) resolution from the MODIS sensor of the Terra OSM satellite. Once in every 16 days during the vegetation season (May-October), NDVI values are automatically downloaded for the entire country, masked for the Hungarian forest area, filtered for errors, and classified using standardized NDVI-index (Z) values. Forest maps showing the actual status of the forest cover by colour-coded values are then developed and published at klima.erti.hu/TEMRE.php. The discoloration of pixels in any forest with health issues can be due to, among others, lasting physiological deficiencies (caused by factors such as drought, heat stress, lack of nutrients and biotic agents) or abrupt leaf area loss (caused by pests, late frost, strong wind etc.).
    The attribution of discolorations to specific causes, to be attempted for larger (>1000 ha) contiguous areas, is supported by information on the distribution of tree species (currently, the ten most common ones) and site conditions (currently using map layers of climate type, elevation, hydrological conditions, mean water table level, rooting depth, soil texture, aspect and slope). Site conditions determinate both where the various species and forest associations can be found and how trees grow but also how they may affect forest health. Determining separately and numerically the effect of the various site factors is impossible, however, analyzing the geographical overlapping of these conditions and forest health might help identify reasons of possible issues.
    Development plans include the usage of new, higher resolution satellite images, new vegetation indices, and developing methods for reliable validation from field measurements. Sentinel-2 L2A images (10*10 m) of European Space Agency have already been used in specific areas to identify precisely the expansion of known forest calamities (abiotic : ice-break, wind-break, wind-fall or biotic agents). Different forest health state indicators (NDVI, LAI, and classified land cover maps) were also tested and validation was done by field data of the Hungarian National System for Identification and Registration of Forest Damages (in Hungarian, OENYR). It is also planned to exchange MODIS tiles to forest sub compartment polygons for better comparison. Studies are recently being conducted to investigate the results of these developments.

    Visio conférence

    Adresse IP 194.214.202.146
    Numéro de la conférence 721594
    Mot de passe 9731
    Téléphone ou RNIS +33 (0)4 26 68 73 07

    Via un navigateur Web (PC, tablette, smartphone) : lien scopia
    Aide à l’utilisation de ce lien (cf page 9)
    Aide mise à jour Scopia, janvier 2016 (Client)

    Salle Silvolab (Campus de Kourou)

  • Nathalie CIALDELLA (CIRAD)

    L’objectif du projet est d’accompagner les acteurs de la filière wassaï (Euterpe Oleracea Mart.) pour valoriser cette ressource spécifique et les savoirs locaux qui y sont attachés, de développer des pratiques agro-écologiques, de consolider des marchés de qualité et de permettre la coexistence de divers circuits de commercialisation dans les territoires. Cet objectif s’appuiera sur une démarche de co-construction de connaissances et d’échanges entre trois pays du plateau des Guyanes : Région Guyane, Brésil (Amapá, Pará) et Suriname. Les activités du projet s’organiseront autour de trois types d’activité : 1) échanges transnationaux, 2) formations professionnelle et formation académique, 3) recherche.
    Le projet entend ainsi consolider des relations transnationales établies dans le cadre de projets de coopération antérieurs (programme Guyamazon)"
    Partenaires :CIRAD, Université de Guyane- UG, IRD, Embrapa, UNIFAP, UFPA, UnB-Planaltina –FUP, Université du Suriname AdeKus, IPHAN, INRA
    Collaborateurs : Fd MFR de Guyane, PAOG, Escola Familia do Carvão, ECRAMA, Chambre d’Agriculture de Guyane, Bio Savane, APIFIVEG, IEB, IEPE

    Visio conférence

    Adresse IP 194.214.202.146
    Numéro de la conférence 723349
    Mot de passe 9731
    Téléphone ou RNIS +33 (0)4 26 68 73 07

    Via un navigateur Web (PC, tablette, smartphone) : lien scopia
    Aide à l’utilisation de ce lien (cf page 9)
    Aide mise à jour Scopia, janvier 2016 (Client)

    Salle Silvolab (Campus de Kourou)

  • février
  • Attila BOROVICS, (institut de recherche forestière NAIK ERTI, Hongrie).

    "We are shooting a moving target” when we talk about the effects of climate change, therefore timely solutions are necessary for constantly changing conditions.
    It cannot be forgotten that in solving the problems of climate change affecting forestry, there is only one key player apart from intelligent people, the living plant itself.
    We must recognize the adaptation processes of our species and introduce new management practices in line with the speed of the human-induced climate change.

    Researchers are responsible for collecting and evaluating available information. All these data, which had been accessible separately for a long time, had to be made easily available for some sites of actual intervention using only the toolkit provided by GIS and applying new evaluation methods. Accepting the month average rainfall and temperate data of given sites by climatologists, the future climatic conditions can be determined, using the newly developed drought indicator (FAI).

    So it is a realistic idea that future sites condition are predictable and, therefore, we can make suggestions about the target stocks, tree species and even the origins and sources of propagation materials from tree species safe to apply for the next decades.
    Prudent propagation material management can be a solution to climate change problems.

    Visio conférence

    Adresse IP 194.214.202.146
    Numéro de la conférence 721594
    Mot de passe 9731
    Téléphone ou RNIS +33 (0)4 26 68 73 07

    Via un navigateur Web (PC, tablette, smartphone) : lien scopia
    Aide à l’utilisation de ce lien (cf page 9)
    Aide mise à jour Scopia, janvier 2016 (Client)

    Salle Silvolab (Campus de Kourou)

AgendaTous les événements

Brèves Toutes les brèves