Master Ecologie des Forêts Tropicales

Photo E. Marcon {JPEG}
La formation vise à l’excellence dans le domaine de l’écologie des Forêts Tropicales. La particularité de ce parcours de Master 2, commun à l’Université de Guyane, l’Université des Antilles, et AgroParisTech, dispensé sur le campus agronomique de Kourou (Guyane), est d’aborder les problématiques de l’écologie forestière à travers l’environnement tropical, qui occupe 40% de la surface de la planète et abrite des écosystèmes d’une très grande biodiversité. Téléchargez la plaquette

La gestion de cette biodiversité tropicale (encore en grande partie méconnue) et des ressources associées, constitue l’un des principaux enjeux du XXIe siècle notamment en raison du changement climatique global. Cette formation mettra donc l’accent tant sur la professionnalisation des étudiants (métiers de la recherche et de la gestion des forêts tropicales), que sur les particularités écologiques des forêts tropicales, les mécanismes adaptatifs développés par les organismes qui y vivent et la modélisation de ces systèmes écologiques complexes.

L’équipe pédagogique est composée de spécialistes reconnus dans chacun de ces champs thématiques. Les enseignements proposés contribueront à diffuser les développements les plus récents de la connaissance scientifique, tant sur le plan théorique (modélisation des systèmes, théorie écologique…) qu’expérimental (méthodes de traitement des données, techniques de mesure…). La mise en place d’un accompagnement personnalisé (choix des stages, ré-orientations éventuelles, projets tutorés) offre aux étudiants des conditions de travail performantes :

  • accès aux outils multimédias (cours, ressources documentaires en ligne…) ;
  • environnement scientifique diversifié constitué par l’Université et les Instituts de Recherche et de Gestion partenaires qui sont présents dans la région (INRA, CIRAD, CNRS, IFREMER, IRD, ONF, Parc Amazonien, Parcs Naturels Régionaux, WWF…) ;
  • organisation de séminaires thématiques hebdomadaires en mettant à profit le passage, notamment dans l’UMR EcoFoG, de missionnaires extérieurs ;
  • et surtout la proximité des objets d’étude (écosystèmes forestiers tropicaux) rendus accessibles par divers dispositifs expérimentaux permanents, gérés par les équipes associées au master (sites forestiers de Paracou et des Nouragues, réseau de parcelles forestières Guyafor…).

AgendaTous les événements

Brèves Toutes les brèves